Saxophoniste – Compositeur – poly-instrumentiste

Nouvel album solo disponible

Musicien et compositeur depuis 1999,

« Toutes les musiques m’influencent. J’ai besoin d’écouter les classiques du Jazz et les nouveautés de la musique électro tout en passant par le Métal, le Reggae et autres musiques plus extrêmes. Mon rêve serait d’écrire la bande son pour des long-métrages. Ne pouvant me résoudre qu’à une petite sélection de styles musicaux, je décidai de me former à l’improvisation qui me permis de répondre à ma soif de variété. J’ai appris les basiques dans les écoles classiques pour ensuite avoir la chance d’être pris sous l’aile de celui qui deviendra mon mentor Ernie Odoom. J’ai ensuite étudié le Jazz, l’harmonie pour encore chercher à m’approprier plus de techniques et de théories. En parallèle je me formais en jouant et en composant dans des groupes de Rock, Noise expérimental, Reggae, Jazz, Funk etc. J’ai soif de partage, c’est pour cela que je transmets avec passion mon expérience à mes élèves. »


Il crée en 2010 son projet Penfield. Avec ce projet il joue, notamment, la première partie de Maceo Parker, fait une tournée française avec Café Bertrand et collabore avec Rootwords. Penfield a également été nominé au Swiss live talent 2017.

En 2017 il crée, en collaboration avec Guillaume Pi, le duo Projet XVII. Mêlant poésie et création musicale, ce projet rencontre un franc succès auprès du publique et des programmateurs, notamment Omar Porras (Théâtre Kléber Méleau), Voix de Fête, Poésie en ville GE, La Fureur de Lire.

Depuis 2007, il est le saxophoniste des Najavibes avec qui ils jouent pour les grandes légendes du Reggae : Lee « scratch » Perry, Cedric « Congos » Myton, Oku Onuora, Prince Alla, I-Kong, première partie d’Horace Andy et d’autres nombreuses collaborations.

On notera dans ses collaborations entant que compositeur, arrangeur et/ou musicien, des interventions pour Walther Gallay, Guillaume Pi, The I-Twins ou Lilium sova.

Ces expériences l’emmènent autant vers la composition et l’arrangement musical que vers la scène et le live : entre le Montreux Jazz Festival, les Eurockéennes de Belfort, ou encore le Jazz à Vienne, il jouera également à Londres, Paris, Kingston, et dans toute l’Europe.

À côté de ses créations originales, il compose également la musique d’une vingtaine de court-métrages lors des Kino Kabaret de Genève (depuis 2016), la bande-son pour deux jeux-vidéos (en collaboration avec le studio Tortion.) et s’occupe du sound design et de la BO pour les pièces « La Route » et « Le Monstre » d’Agota Kristof, monté par Guillaume Pidancet en 2015. Depuis il est le compositeur officiel du studio Tortion. pour tous les projets.

Depuis 2012, Michael forme ses élèves au solfège, au saxophone, à la composition ainsi qu’à l’improvisation. Il développe une pédagogie dont les valeurs sont de s’adapter aux caractères et aux affinités d’apprentissages des élèves. Cette méthode permet aux élèves un apprentissage intuitif et dynamique en appliquant au plus tôt ses connaissances. C’est un enseignement moderne qu’on ne rencontre en général pas dans les formations classiques.

Information sur le programme des cours

Contact: michaelborcard@gmail.com

Projets

Penfield

Un concert de Penfield c’est un pèlerinage du Jazz à l’Electro en passant par le Post-rock. Un voyage Prog sans limite de style. Pour les quatres musiciens, seuls les carrefours sont des points de rencontres leur laissant la liberté de s’égarer pendant le reste de l’expédition. L’auditeur est ainsi embarqué dans ce qui pourrait être la bande son d’un long métrage alterné entre prévu et impromptu.

Une musique cinématique

De part son côté cinématique, la musique de Penfield s’adapte facilement au 7ème art. C’est pourquoi le groupe a souvent collaboré avec le Spoutnik afin de sonoriser des extraits de films ou des courts-métrages de toutes les époques. Et quand le groupe ne crée pas spécialement une bande son pour des films suisses, il est accompagné de VJ’s qui soutiennent le show avec des ambiances visuelles.


Projet XVII

Projet XVII: Baudelaire

Découvrir un poète essentiel sous un crépuscule nouveau, c’est ce que vous proposent Guillaume Pi et Michael Borcard dans Projet XVII : Baudelaire. Leur choix de textes issus des Fleurs du Mal et des Petits poèmes en prose sera rythmé d’une part par la voix profonde du premier et par la riche palette électroacoustique du second. Ce duo envoûtant nous emmène dans un voyage poétique vibrant.

À seize ans, Guillaume Pi découvre Baudelaire et s’enflamme pour cette poésie qui le pousse à créer à son tour. Il se lance dans l’écriture, la musique, l’interprétation. En 2017, alors que sont célébrés les 150 ans de la mort du poète, ils montent, avec son complice musical Michael Borcard, Projet XVII : Baudelaire, afin de transmettre leur passion pour l’univers baudelairien. Toutefois, ils ne choisissent nul « Spleen » ni « Albatros » revisité – mais d’autres pièces saisissantes, évoquant le combat des hommes face à leurs chimères, retraçant des visions, tutoyant le conte, voire le délire pur.

Ce spectacle invite à l’ivresse : celle des sens, de la poésie, mais également à l’enivrement créatif, qui permet à tout un chacun de ne pas demeurer simple spectateur, mais d’agir créativement, en vue de ré-enchanter le monde. Une invite à l’acte poétique, soutenue par un univers sonore semblable à un velours sombre.


Najavibes

Un nouveau visage

Ces dernières années, nous nous sommes principalement concentrés sur notre activité de backing band, en accompagnant de nombreux artistes jamaïcains – vétérans comme de la jeune génération – sur scène et en studio. Il était temps de revenir avec un album de notre propre musique.

De plus, depuis 2012, c’est plus de la moitié du groupe qui a changé de visage, certains membres ayant vu leur parcours de vie les emmener vers d’autres horizons. Cette véritable mue donne au groupe une nouvelle identité musicale, un reggae teinté d’influences diverses, propre à chacun d’entre nous.

Same Sun est donc un disque à l’image de notre groupe : une base reggae roots solide, laissant toutefois la place pour quelques successions d’accords jazzy et fins de morceaux afrobeat ou dub, le tout enrobé d’arrangements vocaux soignés.

https://www.lagrosseradio.com/artistes/najavibes/

Portfolio

Albums

Théorème

Maaïk

Style: Instrumental

Parallaxi5

Penfield

Style: New prog

Temporary Autonomous Zone

Penfield

Style: New prog

Same Sun

Najavibes

Style: Reggae

Baudelaire

Projet XVII

Style: Poésie électro

I’ve seen

Oku Onuora

Style: Dub, Reggae

Pass It On

I-Kong

Style: Reggae, Roots

The Master Plan

The I-Twins

Style: Reggae, Roots

The Way For We

The I-Twins

Style: Reggae, Roots

Musical Road

Najavibes

Style: Reggae

Stigmates

Walther Gallay

Style: Rock francophone

Personal Circus

Walther Gallay

Style: Rock acoustique

Post Laborem

Fordilem

Style: Rock francophone

Post-Scriptum

Capitaine Etc.

Style: Chanson francophone

L’appel du Large

Capitaine Etc.

Style: Chanson francophone

Epic Morning

Lilium Sova

Style: Metal, Noise, Experimental

Tripartite Chaos

Lilium Sova

Style: Metal, Noise, Experimental

Monochrome

Rorcal

Style: Metal, Doom

Primero

Montevideo

Style: indie, instrumental, post-rock

Jammingroove

Jammingroove

Style: Funk

Photos

Clip et Live

Films

Compositeur pour l’image avec le studio Tortion.

Enseignement et Contact

Depuis 2012, Michael formes ses élèves au saxophone, solfège, à la composition ainsi qu’à l’improvisation. Il développe une pédagogie dont la valeurs est de s’adapter aux caractères et aux affinités d’apprentissages des élèves. Cette méthode permet à l’élève un apprentissage intuitif et dynamique en appliquant au plus tôt ses connaissances. C’est un enseignement moderne et inverse des concervat(eurs)(oires).

Information sur le programme des cours


michaelborcard@gmail.com

https://www.facebook.com/penfield.maaik